Jean-Loui Valence

J'aime les mots depuis toujours, les mots à écrire plus que les mots à dire, ceux qui chantent déjà avant de devenir des paroles de chansons. Je les écris comme ils viennent en suivant leurs propres musiques.
Ils entrent en scène à tour de rôle, l'un entraînant le suivant dans un concert de couplets et de refrains. Parfois ils arrivent en groupe et bien souvent ils débarquent dans mon esprit lorsque je ne m'y attends pas.
Ce sont eux qui déterminent l'histoire qui prend forme petit à petit, le sujet abordé devant coller aux mots et non l'inverse. Je les assemble entre eux comme un puzzle qui se construit avec le secret espoir que l'image ainsi composée apparaisse harmonieuse dans ses formes et ses couleurs.
Je pense qu'un auteur doit leur obéir autant que les dompter s'il veut être envahi par une inspiration créatrice.
Je remercie Galaïs qui, depuis cinq ans, sait si bien faire vivre mes paroles au travers de ses albums et de ses spectacles.
Je remercie également Etienne Roda-Gil, Maurice Vallet et Julien Clerc qui, les premiers m'ont donné la réelle envie d'attraper au vol les mots qui traversent mes pensées avant de les aligner, du mieux que je peux, pour faire rimer leur histoire.